Baracoa

Découvrez Baracoa

Baracoa

Baracoa est une ville et une municipalité de la province de Guantánamo à l’extrémité orientale de Cuba. Cette colonie fut fondée le 15 août 1511 par le conquistador Diego Velázquez de Cuéllar sous le nom de Nuestra Señora de la Asunción de Baracoa (« Notre-Dame de l’Assomption de Baracoa »), ce qui en fait tout à la fois la plus ancienne colonie espagnole de l’île, mais aussi la première capitale (d’où son surnom de Ciudad Primada). Coupée du reste du monde pendant plusieurs siècles, Baracoa est accessible depuis 1960. Cette petite ville a gardé son charme colonial ainsi que son importance stratégique avec ses trois forts construits par les Espagnols au xviiie siècle contre les attaques des corsaires.

Baracoa est bâtie au bord de la baie de Miel (Bahía de Miel) ; elle est surplombée par une chaîne de montagnes (dont la Sierra del Purial), qui ferme l’accès par voie de terre et isolait la ville du reste de l’île jusqu’à la construction dans les années 1960, de la Carretera Central, la route centrale qui parcourt l’île de Cuba d’est en ouest et mène au village de La Fe (ville de Sandino) dans la province de Pinar del Río. Cette route passe par un col (l’alto de Cotilla) avant d’aboutir à Baracoa.

Accès à Baracoa

– En avion depuis la Havane.
– En voiture depuis Santiago, ou en bus depuis La Havane et Santiago.

Adresses utiles à Baracoa

Pour obtenir des informations touristiques :

Cubatur : Cale Maveo, Angle Pelayo Cuervo, Baracoa.

Accès Internet à Baracoa

Téléphone public Etecsa et Internet : sur la Place principale, près de la Poste de Baracoa.

Banque à Baracoa

Banco de Crédito y Comercio: Maceo, 93 à côté du croisement avec la calle 10 de Octubre.

A voir et à faire à Baracoa

Le fort Matachin, au sud-est sur le Malecon : Peut-être le plus beau et sûrement le mieux conservé de Baracoa. Le musée municipal d’Histoire se trouve dans le fort. C’est un bon témoignage de la culture indienne Taïno.
Le fort de la Punta : Il donne sur la baie de Baracoa, victime d’attaques à répétition par les pirates. Spectacles de cabaret et restauration.
Hotel La Rusa : C’est un lieu culte de Baracoa de par son histoire : la tenancière, une émigrée russe fuyant les bolcheviks y a accueilli les barbudos (Fidel Castro et Che Guevara) à de nombreuses reprises lors de la guérilla.
Si l’histoire vous intéresse, vous pouvez aussi voir la Maison-musée de René Froment artiste-peintre, le fils adoptif de La Rusa. En plus des objets d’époque, le propriétaire des lieux pourra vous donner une quantité de renseignements sur la ville de Baracoa.
La Cathédrale Nuestra Senora de Asuncion : entièrement refaite au début du XIXème siècle, elle abrite tout de même le plus vieux monument de Cuba, la Cruz de la Para, érigée apparemment par Christophe Colomb.

Où sortir à Baracoa

– La casa de la Trova, sur la Place de la Cathédrale : Groupes pas toujours professionnels mais de bonne qualité. Si vous trouvez 50 cm2 de disponible, n’hésitez pas à danser.
– Las Noches de Praga, Place de l’Église : Encore plus animée que la Trova, et pour cause, cette discothèque accueille les jeunes fêtards de Baracoa. Serez-vous des leurs ?
– La casa de chocolate, calle Maceo : Plan tranquille pour le début de soirée : on peut y goûter le délicieux chocolat fabriqué dans la région.

0
    0
    Your Cart
    Your cart is emptyReturn to Shop